Gérard gay,
sculpteur de rêves

Souvenir d’enfance

« Fermez les yeux et songez à vos plus belles vacances, au bord de cette crique paradisiaque ou de ce banc de sable idyllique... Revoyez ce petit lac ou vous alliez, enfant, à la pêche avec vos parents, et ce petit ruisseau avec sa fraîcheur merveilleuse en plein mois d’août... Rappelez-vous ce ponton ou il faisait bon lire, à l’ombre de ce saule pleureur caressant la surface de l’étang de votre grand-mère à la campagne... Ces inoubliables moments de vie, je les transporte chez vous, dans votre propriété et vous les fait revivre au bord de votre crique, de votre lac, de votre lagon...

« Concepteur réalisateur de piscines de rêves, de plages, de lagons, de rivières, de cascades... je sculpte le projet de chacun, alliant le bois, la pierre et le sable pour réaliser un espace de baignade, de détente, de plaisir et de luxe unique.

Pour moi, la piscine doit être un espace d'évasion, d'harmonie et de beauté. La forme libre de mes plans d'eau permet à l'imagination de chacun de s'exprimer. ».

Qualité

Les formes libres des lagons de jardins épousent parfaitement l’environnement. Ils s’adaptent à tous les terrains et peuvent s’harmoniser avec les obstacles naturels comme des rochers ou des arbres centenaires.
De tels plans d’eau, qui ont l’air naturels sont en fait conçus avec la précision et la rigueur qui permettent d’obtenir une eau aussi claire que celle d’une piscine traditionnelle.
La technique de construction a été mise au point après des années de recherche et de perfectionnement.
La structure de nos plans d’eau est constituée d’une ossature en béton armé.
Les bétons des murs et des plages sont coulés en une seule fois, d’un seul bloc, ce qui assure une solidité, une homogénéité et une grande qualité esthétique.
Nous mettons en œuvre différents matériaux nobles comme le bois, la pierre et le sable. Chaque détail a son importance.
- Le mélange de sable véritable et de résine donne l’impression d’une plage de sable. Un sable doux, lisse et non glissant qui est coloré dans la masse pour s’adapter à tous les décors.
- La cascade à débordement assure un parfait nettoyage de l’eau et transforme sa surface en un miroir réfléchissant le ciel. Elle apporte un mouvement joyeux à l’eau et participe auditivement à l’ambiance.
- Les éléments végétaux et minéraux, indispensables au tableau, s’accordent simplement et parfaitement.
- Enfin, un ponton de bois vous plonge dans un univers de fraîcheur et de détente... Tout ceci est réalisé dans le respect d’un cahier des charges des plus exigeants.

.

Contact

  • Téléphone: +33 6 62 46 56 97

  • Email: contact@gerard-gay.com

  • Réseaux sociaux

Piscine naturelle VS piscine biologique

La démarche de Gérard Gay est fondamentalement différente des constructeurs piscines biologiques.

Le principe d’une piscine biologique est de reconstituer un milieu « naturel » dans lequel un équilibre va s’installer.
Une zone de végétation aussi grande que la zone de baignade doit permettre de filtrer l’eau avec l’aide du soleil, des bactéries, des daphnies, des animaux aquatiques…

Cet équilibre s’obtient relativement vite même s’il faut plusieurs années pour l’atteindre vraiment.

Son choix ne s’est pas porté sur cette technique pour de nombreuses raisons dont les principales sont:
- L’eau est trouble est d’apparence sale.
- Les plantes aquatiques n’épurent pas tous les contaminants de l’eau.
- La température de l’eau ne doit pas dépasser les 24°C sous peine d’être envahie de bactéries comme les staphylocoques dorés.
- L’évaporation y est très importante.
- Afin d’éviter la prolifération des algues, il faut que la zone de végétation ne soit pas exposée en plein soleil mais en évitant à tout prix la chute des feuilles.
- Pour une bonne régénération, il faut que la pompe électrique fonctionne en continu, ce qui n’en fait pas une piscine écologique.

Gérard Gay utilise un système de pompe et de filtration classique, à sable, avec moteur monophasé ou triphasé dans 99 % des cas.

Pour la stérilisation il a opté pour l’oxygène actif, inodore, très peu coûteux, agréable à la peau et qui produit une eau que l’on peut boire…

Enfin, pour les staphylocoques, qui peuvent parfois avoir des conséquences fâcheuses, le système est complété par un traitement à lampes ultraviolet.